Et si vous décidiez de recourir à l’humour pour faire passer vos messages ? Souvent oublié, parfois mal utilisé, l’humour est pourtant un outil efficace dans les communications internes. Comment l’utiliser correctement ? Pour quels bénéfices ? Dans ce quatrième épisode de Vibration, David Gordon interroge la place du rire et de l’humour dans la communication interne aux côtés de Célia Delalande-Rastouin, responsable communication interne, marque employeur et engagement chez KPMG, mais également humoriste.

Dans une organisation, la communication interne a un rôle primordial puisqu’elle fait le lien entre l’entreprise et ses collaborateurs. Enjeux, objectifs… C’est elle qui transmet les valeurs et la politique organisationnelle de l’entreprise. Des messages qui peuvent parfois être un peu opaques, d’où l’utilité de faire appel à l’humour. « On a souvent l’image de la lourdeur et des process interminables dans les grandes entreprises. Pourtant, il est possible d’alléger les messages tout en les rendant plus faciles à mémoriser grâce l’humour », explique Célia Delalande-Rastouin, responsable communication interne, marque employeur et engagement chez KPMG. « Il faut intégrer l’humour, car le collaborateur retient mieux quand il ressent quelque chose. Un rire est parfait pour cela. »

L’humour est donc un formidable outil, à condition de bien l’utiliser. « Il faut beaucoup de travail pour manier la bonne phrase ou le bon mot au bon moment », prévient Célia Delalande-Rastouin, rappelant quelques règles : « Il faut évidemment rester corporate et correct. Ensuite, il est important de bien amener les choses. ». D’une manière globale, il convient donc de faire les choses avec mesure et justesse. « Il faut arrêter d’associer humour et foire de bas étage. Ce n’est pas l’ouverture à tout ! ». Autre point : « il est très important de bien connaître la temporalité de la vie de l’entreprise, comme les comités de direction par exemple ». Il serait en effet de mauvais ton de faire de l’humour alors que certains collaborateurs viennent d’apprendre qu’ils ne seront pas augmentés…

Enfin, sachez que l’humour peut s’adapter à toutes les entreprises. « Dans les petites entreprises, on part du principe que le contact est plus facile. Dans les grosses, il faut aller chercher le contact mais lorsque l’on accepte de partir sur l’humour, c’est vraiment bénéfique », conclut Célia Delalande-Rastouin.

Vous souhaitez en savoir plus sur l’humour dans la com’ interne ? L’épisode 4 de Vibration est disponible ci-dessous.