Les grandes compétitions sportives : un excellent moyen de fédérer l’engagement de vos collaborateurs.

A l’occasion de la Vibration Week, l’enregistrement en live de 7 podcasts sur des thématiques de
communication interne aussi incontournables qu’inspirantes (dont vous pouvez retrouver les
replays ici: https://nouvellesvoix.com/vibration-week ), nous avons eu le plaisir d’accueillir Makeba
Chamry, fondatrice du Bureau des rituels, Sophie Palès, déléguée générale de l’AFCI et Rony
Msika, cofondateur de Corporico, pour décrypter ensemble l’impact des grandes compétitions
sportives sur l’engagement de vos collaborateurs.

A l’approche de la prochaine Coupe du Monde de football, nous nous sommes intéressés à la portée du sport et des valeurs fédératrices qu’il véhicule au sein des entreprises. En quoi ce type d’événement est-il une occasion d’améliorer l’esprit d’équipe et de vivre un moment convivial au travail, loin des sentiers battus? De quelle façon les entreprises peuvent-elles en tirer profit tout en connectant ses collaborateurs ? Et sur quels rituels l’entreprise peut-elle s’appuyer pour faire de ce moment un formidable levier d’innovations managériales ?

Alors que la 22e Coupe du Monde de football au Qatar soulève, à juste titre, bons nombres de
polémique et d’appels au boycott, nous tenions à rappeler que nous ne cherchons pas à en faire la
promotion mais simplement comprendre ce qu’on peut faire d’un tel événement en interne et
apporter des clés aux entreprises qui souhaitent en faire un enjeu fédérateur.

Car qui ne se souvient pas où il était le 12 juillet 1998 ? Et qui n’a littéralement pas sauté de joie
vingt ans plus tard en voyant les Bleus gagner face à la Croatie ? Nul doute que le sport, dont les
Français raffolent, est un formidable accélérateur d’émotions, qui procure un sentiment inédit
d’appartenance à la Nation et un lien fraternel inégalable. En entreprise, aussi, l’enjeu est de taille
puisque 70% des Français déclarent vouloir regarder cette Coupe du Monde.

« Aujourd’hui, c’est toute l’entreprise qui prend la parole pour se retrouver, pour que les collaborateurs puissent échanger et lier du contact avec les salariés qui sont sur le terrain et qu’ils n’ont pas ou peu l’occasion de rencontrer »,

Rony Msika, cofondateur de Corporico.

Une opportunité pour faire de ce Mondial un grand moment de team building, en invitant ses
équipes à se rassembler autour d’une activité ludique, un concours de pronostics, un afterwork avec
retransmission des matchs ou pourquoi pas un tournoi de baby-foot !
L’enjeu est avant tout de créer un rite de cohésion, « si toutes les semaines, on organisait un rituel
pour commenter les faits sportifs et managériaux d’une équipe, je pense que ce serait un
apprentissage extraordinaire du terrain dont on tirerait beaucoup de bénéfices »,
explique Makeba
Chamry, fondatrice du Bureau des rituels. Et pour tous, ces événements sont l’occasion d’apprendre
à se connaître à travers les équipes supportées et les origines de chacun. On se taquine, on se
soutient, on vibre ensemble… et les barrières générationnelles, les différences hiérarchiques, la
scission entre hommes et femmes, tombent presque instantanément !

« La communication interne peut insuffler des rituels, développer des activités qui permettent aux gens de se regrouper à l’occasion de grands événements sportifs.»

Sophie Palès, déléguée générale de l’AFCI.

Avec l’émergence du bien-être au travail, les entreprises misent désormais aussi sur les activités et
les événements festifs et ne se cantonnent plus seulement au travail et aux tâches quotidiennes. En
insufflant cette énergie positive et en s’appuyant sur des rituels planétaires qui vont engager, chacun
se sentira davantage relié aux autres et la magie du sport opérera !