Démarche RSE: où comment la communication interne fait bouger les entreprises !

A l’occasion de la Vibration Week, l’enregistrement en live de 7 podcasts sur des thématiques de
communication interne aussi incontournables qu’inspirantes (dont vous pouvez retrouver les
replays ici: https://nouvellesvoix.com/vibration-week ), nous avons eu le plaisir d’accueillir Laetitia
Sartoris, directrice générale associée chez Linkup Factory, Hélène Pivert, CSR manager MAPA
Spontex et Marion Phillips, Head of sustainable partner development & B corp chez Evaneos afin
de comprendre le rôle que la communication interne peut jouer dans la démarche RSE des
entreprises.

A l’heure où la préservation de notre planète n’est plus un fait discutable mais devient une urgence absolue et où la dégradation du contexte économique s’enlise, la prise de conscience des entreprises quant à leur responsabilité en tant qu’acteurs du changement les ont conduites à s’engager durablement dans une démarche RSE. Mais comment mettre en place une stratégie de communication efficace et engageante, qui implique et mobilise réellement ses collaborateurs ? Et quel rôle la communication interne peut-elle avoir dans cette prise de conscience globale ?

La protection de l’environnement est désormais au cœur de nos préoccupations tant dans notre vie
quotidienne que dans le cadre professionnel. En quelques années, la RSE est devenue un sujet
majeur pour les entreprises qui ont bien compris l’enjeu essentiel de s’engager dans une voie plus
responsable afin de se différencier et d’accentuer la fidélisation de ses salariés comme des clients,
tout en prenant en compte les défis du développement durable. Et c’est bien là que le rôle de la
communication interne prend tout son sens afin d’impliquer chacun dans les initiatives prises par
l’entreprise. 

« Pour que la transformation soit durable et la plus pérenne possible, l’enjeu est
d’engager tous les collaborateurs, car chacun a un rôle à jouer, s’engager est aussi un moyen pour les entreprises de redonner de la fierté à ses salariés autour d’un projet commun et de regagner, parfois, la confiance perdue auprès de ses consommateurs. »

Laetitia Sartoris, directrice générale associée chez Linkup Factory


Mais plus qu’une énième certification assurée sur un bout de papier, la RSE suppose une
implication parfois très ambitieuse, complexe, et qui suppose de s’engager profondément.

« Nous devons regarder toutes nos chaînes de valeur, on travaille avec nos acheteurs sur les matières premières qu’on utilise pour nos produits issues d’origine forestière, pour vérifier qu’elles soient gérées durablement. Pour des matières synthétiques, on se pose la question pour y intégrer du recyclé. En production dans nos usines, nous cherchons à réduire nos impacts: gaz à effet de serre, notre consommation d’énergie et d’eau. On travaille aussi sur nos packagings avec la réduction du plastique au maximum. »

Hélène Pivert, CSR manager MAPA Spontex


Si l’engagement en faveur de la planète est un volet primordial de la RSE des entreprises, le volet
social est également un axe majeur en matière de conditions de travail, de bien-être, d’égalité et de
non-discrimination, qui apportent une valeur ajoutée essentielle et inestimable à l’entreprise. Car
quel communicant ignore qu’un collaborateur heureux est un salarié performant qui valorise et
s’implique dans la vie de l’entreprise? C’est dans cette démarche que Marion Phillips, Head of
sustainable partner development & B corp chez Evaneos, qui propose des voyages sur-mesure en
direct avec des agences locales, s’est engagée. « Nous donnons de la force aux agences locales en
les sensibilisant, en les informant et en leur donnant des outils pour mesurer leurs impacts. »
Triés
sur le volet, ces partenaires sont attentivement sélectionnés pour l’attention qu’ils portent à la
préservation des éco-systèmes locaux et les voyageurs sont invités à une aventure « better trip », où
comment voyager mieux, de façon plus responsable pour limiter au maximum les impacts négatifs
lié au tourisme.

Une chose est sûre, la RSE des entreprises n’en est qu’à ses balbutiements et la communication
interne devra déployer encore beaucoup d’énergie et d’engouement autour de ces enjeux
économiques, sociaux et environnementaux. Mais le pari en vaut la peine car il s'agit de fédérer
toute l’entreprise et de créer une prise de conscience collective, autant d'atouts pour parvenir à un
véritable changement des mentalités et assurer un avenir durable.